Contest Amical Bloc pâques 2018

Cette année, le Bloc de pâques a poursuivi sur la démarche conceptuelle minimaliste inspiré par notre président bien aimé de tous. Si!

En effet, la notion de concours traditionnel interne cède radicalement du terrain à un événement jovial, d’apparence chaotique où les équipes possèdent un nombre différent de participants et où toute forme de règlement a complètement disparu….

…..exit les classements, récompenses et les chocolats de Pâques, pour ne garder que l’essentiel; une totale liberté.

Ainsi débarrassé de l’orgueil qu’une équipe puisse devenir meilleur qu’une autre,  notre président re-bien aimé, continu d’insuffler une dynamique de non-conformisme et pour ma part je vous présente cette vidéo selon cette tendance avec une épuration des couleurs pour tendre très bientôt vers un simplissime monochrome.

 

 

Coup d’œil sur nos jeunes grimpeurs.

Beaucoup de courage et l’expression de talent, en ce dernier samedi avant les fêtes de fin d’année, conduit par Myriam qui honore les toutes nouvelles créations de prêt-à-porter Noëlienne      ….         ainsi que le chocolat.


Merci à vous et espère avoir respecté les souhaits de quelques-uns concernant la restrictions d’images médiatiques.

 

Bloc de Noël 2017

Belle participation du club au bloc annuel de Noël.

En résumé….

des rires, de la sueur, des gâteaux délicieux et des déguisement complètement inattendu pour la saison.

La magnésie en poudre interdite dans la salle de pan

Les grimpeurs en salle respirent un air
aussi vicié par les particules fines –
composées, en l’occurrence, presque
exclusivement de magnésie – que les
ouvriers des secteurs industriels touchés
par ce fléau. Tel est le verdict
d’une étude effectuée par l’Université
technique de Darmstadt. Les auteurs
proposent des mesures simples pour
réduire cette pollution.

La suite de l’article disponible ici

L’assurage, rappel

Parce que ça ne concerne pas que les débutants… L’assurage

Le retour au sol (grimpe en tête)

Les assureurs doivent, constamment  rester en alerte sur le risque de retour au sol : Si vous laissez beaucoup de mou (corde molle déployée entre le grimpeur et l’assureur) alors que votre grimpeur n’a pas encore clippé la troisième dégaine, il a de fortes chances de se retrouver par terre en cas de chute. Si il y a tellement de mou que la corde frôle le sol, il serait peut être judicieux de la retendre un peu, quel que soit le niveau du grimpeur sur la paroi… Continuer la lecture de « L’assurage, rappel »